Naturellement naturel. Et durable.

Cultivé dans le respect des ressources, transformé dans des installations efficientes, le sucre suisse est nettement plus durable que celui produit en Europe. Un argument qui porte. Naturellement.

De A à Z.

Chaque betterave sucrière suisse contient jusqu’à 20% de sucre naturel. Mais ce n’est pas tout, et de loin: le processus naturel d’extraction génère quantité de précieuses matières premières, comme du fourrage, du biogaz et des engrais naturels. Il n’y a pas de déchets – bien au contraire. Même la terre accrochée aux racines est transformée en terreau fertile, par Ricoter. Voilà comment nous autres Suisses valorisons chaque betterave à plus de 100%.

30 % plus durable que le sucre de l’UE.

Cette valorisation poussée contribue à un écobilan très positif pour le sucre suisse: tous les processus sont optimisés énergétiquement, la chaleur résiduelle systématiquement exploitée et les eaux usées soigneusement traitées. En outre, les sites de transformation suisses peuvent faire valoir un rendement en sucre nettement plus élevé que les usines européennes. Tous ces facteurs font que le sucre suisse est environ un tiers plus durable que ses concurrents.

Voyager en train, voyager malin.

La petite taille de notre pays offre un grand avantage: les trajets pour rallier les sites de transformation à Aarberg et Frauenfeld sont courts et préservent de fait l’environnement. Ainsi, les betteraves sucrières récoltées à proximité immédiate de ces villes sont amenées directement à destination en tracteur. La moitié d’entre elles parviennent même dans ces deux hauts lieux de la production sucrière de façon parfaitement écologique, les sites de transformation disposant de leurs propres liaisons ferroviaires.

Douce pluie.

En Suisse, la nature offre également des conditions idéales pour la culture de la betterave. Les champs sont particulièrement riches en nutriments et reçoivent davantage de précipitations qu’ailleurs en Europe. Les rendements sont plus importants, et le taux en sucre plus élevé – tout naturellement.

Traditionnel et avant-gardiste.

Voici 100 ans que les betteraves cultivées localement sont transformées en sucre et en précieux produits dérivés à Aarberg. À Frauenfeld, on pratique cette activité depuis un demi-siècle. L’ensemble de la chaîne de production du sucre suisse est établie selon les critères de la durabilité maximale. Grâce à des investissements permanents dans une production sucrière efficace et durable, les deux sites de transformation répondent déjà aux critères du protocole de Kyoto.

Sur la voie du bois.

Depuis des années, Sucre Suisse s’est engagée sur la voie d’un processus d’extraction durable du sucre. La construction d’une nouvelle centrale à bois sur le site de la sucrerie d’Aarberg représente une étape supplémentaire. À partir de 2020, les déchets de bois y seront utilisés pour produire de l’écocourant et l’écochaleur, conformément à la stratégie énergétique 2050 de la Confédération. À l’avenir, plus de 60 % des combustibles fossiles nécessaires seront ainsi économisés dans le processus d’extraction du sucre. Cela équivaut à une réduction significative des émissions de CO2 d’environ 14 000 tonnes par an. La plateforme d’information de la centrale à bois d’Aarberg fournit de plus amples informations à ce sujet (en allemand uniquement).

Étude sur la durabilité.

Des informations détaillées, des chiffres clairs et des faits surprenants – découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur la production durable de sucre dans notre étude de durabilité.

Rapports de la campagne 2019

Autres actualités

Communiqué de presse de l'Interprofession du sucre du 17 juillet 2019

download pdf

Les postes suivants sont vacants chez Sucre Suisse.

 

De la douceur en toute saison. Que vous préfériez préparer des gâteaux, des confitures ou des plats exotiques, voici des idées de menus qui réussissent à coup sûr.

Aller aux recettes